Premier forum francophone sur le groupe Dio -distraught overlord-
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Yôko
connaissance des Dio
Yôko

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 29
Localisation : près de Paris
Membre préféré : Mikaru-san
Loisirs : écrire, lire etc.
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyVen 10 Aoû - 21:04

L’amour est un sentiment proche de la haine

Prologue

Le soleil se lève sur un corps étendu dans un lit, son torse nu dévoilé par la couverture couvrant uniquement ses jambes. Ses bras, de chaque côté de sa tête donne la sensation d'un être prisonnier de cet endroit. Son visage, lui, exprime un calme et une douceur inouïe. Une douceur enfantine qui semble avoir disparue dans ce monde dépravé par les guerres et la haine. Sans songer à cela, juste aujourd'hui, il se repose, se laissant aller à la douceur de ces draps qui le rassurent. Il se sait en sécurité. Parfois, il bouge la tête, changeant de position, presque recroquevillé sur lui-même, poussant un léger gémissement de bien-être.

Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que chaque matin, depuis presque une semaine, quelqu'un dans l'entrebâillement de la porte l'observe, se demandant à quel moment il pourra passer à l'action et l'avoir enfin pour lui tout seul. Il est dans la pénombre et le guète sans prononcer le moindre mot. Depuis quelques jours il rode par ici, l'observant dans le moindre de ses faits et gestes dès qu'il en a la possibilité. Ce fruit défendu tellement tentant pour quelqu'un comme lui qui recherche sa vie. Un sourire se dessine lentement sur des lèvres fines sur lesquelles on peut voir un piercing. Bientôt il sera à lui, cet être qui le tente tant. Très bientôt...

Chapitre un en cours actuellement ! ^^
Vous en pensez quoi ?


Dernière édition par le Mar 21 Aoû - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nioyoko
YakiChaN
Nouveau fan
YakiChaN

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 28
Localisation : Chateau de Versailles, enfin j'aimerais bien !
Membre préféré : Little vampire Mikaru-chan
Date d'inscription : 05/08/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyVen 10 Aoû - 22:03

ça a l'air intéressant !! J'ai hate de voir la suite, déjà pour savoir de qui on parle ^^ !! *prie pour un mikakei !! o(>.<)o* et puis j'aime bien les trucs sadiques =b !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yakichan.canalblog.com
Akira
Garasu no umi
Akira

Féminin Nombre de messages : 422
Age : 30
Localisation : Quelque part entre ailleur et nul part~
Membre préféré : Mikaru...et Kei
Loisirs : écouté de la zik, ecrire des fanfics~
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyVen 10 Aoû - 23:13

*idem que yaki*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aku-chama.livejournal.com
Yôko
connaissance des Dio
Yôko

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 29
Localisation : près de Paris
Membre préféré : Mikaru-san
Loisirs : écrire, lire etc.
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyVen 10 Aoû - 23:14

Merci YakiChan, tu vas voir hihi ^^

Chapitre un


Il s'était réveillé tôt ce matin là, ses parents lui ayant demandé de se rendre en cours le plus tôt possible car ils avaient des choses à faire. Comme le garçon bien élevé qu'il était, Kei n'avait pas bronché et s'était levé, poussant un léger gémissement de bien-être lorsqu'il étira doucement ses bras. La journée allait être longue, vraiment longue. Il n'avait rien contre le Lycée, mais il s'ennuyait tellement. Les professeurs trop stricts, les élèves songeant à des choses trop futiles telle que la façon de s'habiller et d'autres choses de ce type. Lui aussi y pensait, mais ne passait pas sa vie à faire cela. Il se souciait des drôles de guerre qu'il y avait dehors. Des morts sans explications, deux trous au côté. Les polices ne répondaient pas aux questions. Les élèves du lycée n'avaient plus peur car des gardes du corps avaient été engagé. Pour "rassurer les familles et travailler dans ses conditions plus sûres" d'après les dires du Proviseur. Alors que faire d'autres mis à part se taire.

Si les parents de Kei lui avaient demandé de s'y rendre plus tôt, c'était pas soucis de sécurité. La peur qu'il ne se fasse attaquer dans la maison. Marchant tranquillement les mains dans les poches, il écoutait la musique qui passait dans son lecteur mp3, sifflotant les chansons qui passaient les unes à la suite des autres. Aujourd'hui, il avait emmené sa guitare, espérant pouvoir en jouer un peu dans un coin. Espoir peut-être vain mais il faut tout essayer dans la vie n'est-ce pas ?

Soupirant, il passa les portes de l’endroit, surnommé la « prison » par certains élèves lorsqu’ils se faisaient coller pour avoir fumé dans les toilettes alors qu’il n’était pas majeur. De son côté, les surveillants ne lui posaient pas vraiment de problème, mis à part les regards de travers lorsqu’il avait ses piercing. Mais que voulez-vous, il ne pouvait pas les enlever pour leurs beaux yeux. Le lycée avait élu domicile dans un espèce de manoir rénové et dans lequel les élèves y suivaient les cours. L’endroit était vraiment magnifique et donnait l’impression de repartir de longues années en arrière. C’était un véritable privilège de pouvoir y mettre les pieds. La seule chose embêtante parmi tout ce luxe, le règlement strict. Les élèves se devaient d’avoir un certain niveau et une certaine somme sur le compte en banque. Plus les parents possédaient d’argent, plus les notes des élèves montaient. Chose relativement étrange, non ? Kei avait beaucoup d’argent, ses parents en effet profitaient de l’économie prospère dans le domaine des habitations. C’est ce qui lui avait d’ailleurs ouvert les portes de ce lieu. Aujourd’hui encore, il ne savait pas vraiment s’il s’agissait d’une bonne chose.

A peine avait-il pénétré dans le hall d’entrée que l’un des surveillants lui demandait d’enlever immédiatement les écouteurs de son mp3. Les lecteurs de musique n’étaient pas autorisés dans l’école car d’après leur cher ami le proviseur, ils ne favorisaient pas le contact entre les élèves et les plongeaient dans un monde de cruauté des mots. Parfois, il y a des choses qu’il ne faut pas chercher à comprendre… Complètement désespéré par l’attitude des gens, il finit par se rendre dans sa salle de cours et d’y prendre place après être aller chercher ses affaires dans un casier juste derrière sa table. Les élèves avaient leurs propres casiers dans leur salle de classe. Tout un luxe dont les autres écoles ne souhaitaient pas s’embarrasser. Posant doucement ses bras sur sa table, il ferma les yeux, n’écoutant que les gens de la classe qui arrivaient doucement les uns après les autres.

« Oui tu as vu mon nouveau verni ? »

« Et moi mes nouvelles chaussures ? »

« Je pars dans les îles pour les vacances dans un hôtel de luxe ! »

Tous ces mots totalement inutiles et ces futilités. Un verni, un shampooing, des vacances, des chaussures Il n’entrait pas dans ce monde. Ce n’était pas vraiment qu’il n’avait pas essayé mais en moins de deux jours il avait jeté sa toute nouvelle garde robe, l’offrant à des œuvres caritatives. Pendant les guerres, les pauvres souffrent pendant que les riches, eux, continuent à s’amuser. Aujourd’hui et comme tous les jours depuis, il portait des vêtements beaucoup plus sombre. Son allure s’était comme métamorphosée. Et comme cela, il se sentait mieux dans sa peau, même si ses parents l’obligeaient à voir un psychologue deux fois par semaine. Ils croyaient qu’il virait vers des penchants suicidaires inquiétants. Ce qui était franchement loin d’être le cas. Soupirant, il leva doucement la tête lorsque le professeur parla, une personne debout à côté d’elle, l’air assez sombre, elle aussi bien que ses vêtements soient, pour la chemise d’un blanc immaculé. La première chose à laquelle il pensa fut que ce garçon était sublime. Sublime dans le sens où il avait un charisme effrayant. Toutes les filles de la classe chuchotaient. Ce garçon allait rapidement faire parler de lui….

Fin
Alors ? ^^
La suite arrive dès que possible^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nioyoko
Akira
Garasu no umi
Akira

Féminin Nombre de messages : 422
Age : 30
Localisation : Quelque part entre ailleur et nul part~
Membre préféré : Mikaru...et Kei
Loisirs : écouté de la zik, ecrire des fanfics~
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyVen 10 Aoû - 23:20

Ma tite n'ange je n'aime trop ton chapitre. L'ambiance, les personnage (nan on s'en serais pas douté tien xD) l'histoire, ta façon d'écrire...bref j'aime j'aime j'aime

Je veux bien la suite dés que possible *chibi eyes*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aku-chama.livejournal.com
Yôko
connaissance des Dio
Yôko

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 29
Localisation : près de Paris
Membre préféré : Mikaru-san
Loisirs : écrire, lire etc.
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyVen 10 Aoû - 23:23

Je suiis contente qu'elle te plaiiiiise
J'avais peur au départ qu'elle soit euh...inutile =___=
J'vais essayer d'écrire la suite au plus vite, le chapitre deux étant déjà en cours d'écriture^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nioyoko
YakiChaN
Nouveau fan
YakiChaN

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 28
Localisation : Chateau de Versailles, enfin j'aimerais bien !
Membre préféré : Little vampire Mikaru-chan
Date d'inscription : 05/08/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyVen 10 Aoû - 23:48

Ouaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiisss !!!!!!!!! Un Mikakei avec en plus un sujet qui m'obsède en ce moment (bah vais pas le dire on sait jamais ^^) !!!!!!!!!! Nyappyyy !!!!

Tu peux donc désormais me compter parmis les fans de ta fic ^^ !!!!!!!!!!!

o(^w^)o o(^w^)o o(^w^)o o(^w^)o o(^w^)o o(^w^)o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yakichan.canalblog.com
Yôko
connaissance des Dio
Yôko

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 29
Localisation : près de Paris
Membre préféré : Mikaru-san
Loisirs : écrire, lire etc.
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyVen 10 Aoû - 23:51

Oooohhh suis contente que tu aimes hihi !!
Mon histoire sera assez particulière mais elle restera dans le domaine du lycée je pense ! Enfin voilà, je ne t'en dis pas plus hihi^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nioyoko
feather
connaissance des Dio
feather

Féminin Nombre de messages : 246
Age : 28
Membre préféré : Denka-chou ^o^
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 1:04

ça m'a l'air très intéressant comme début! et très original! ^^

une nouvelle userbar à faire ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
Garasu no umi
Akira

Féminin Nombre de messages : 422
Age : 30
Localisation : Quelque part entre ailleur et nul part~
Membre préféré : Mikaru...et Kei
Loisirs : écouté de la zik, ecrire des fanfics~
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 2:23

J'allais le dire Fea-chan! xD

Yôko! je SAIS que tu as finit le deuxiéme chapitre!! è_é

dépéche toi de le métre teupléééé é________________________è
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aku-chama.livejournal.com
Haruki
Modérateur
Haruki

Féminin Nombre de messages : 292
Age : 27
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 10:02

Je trouve le début vraiment pas mal du tout. ^__^
J'aime bien la narration, l'ambiance de ton truc, et puis le Kei de l'histoire... non, franchement j'aime beaucoup.

Vivement la suite! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yôko
connaissance des Dio
Yôko

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 29
Localisation : près de Paris
Membre préféré : Mikaru-san
Loisirs : écrire, lire etc.
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 11:54

Maieuuuuuh z'êtes des mooonstresXD !!!!
Et dire que le second chap' est le meilleur *tire la langue*
Bon d'accord d'accord, j'vous le poste tout à l'heure !
*dira pu à Akira-kun qu'elle a fini ses chapitres =___=*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nioyoko
Yôko
connaissance des Dio
Yôko

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 29
Localisation : près de Paris
Membre préféré : Mikaru-san
Loisirs : écrire, lire etc.
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 13:38

Chapitre deux


Il était à peine plus grand que lui, vêtue d’une chemise blanche dont les deux premiers boutons étaient ouverts et d’un jean serré noir le tout avec une ceinture dorée. Ses mains quant à elles semblaient fortes et fermes bien qu’une certaine délicatesse apparente était visible. Il portait des bagues auxquels il faisait très certainement attention car elles semblaient en bon état. Son visage quand a lui était impassible, aucun sentiment apparent dans ses yeux bleu électrique. Etait-ce cette prestance qui fit que toutes les filles chuchotèrent à son arrivée ? Il avait quelque chose de particulier mais Kei n’aurait pu dire quoi. Etait-ce ce vide si présent au fond de ses pupilles ou le fait qu’ils aient échangé un regard pendant quelques secondes ? Troublé. Voilà, il s’agissait du mot juste, le blond était troublé par cet individu, comme s’il l’avait déjà rencontré un jour en rêve. Baissant le regard, il reprit des petits dessins qu’il avait commencé tout à l’heure, l’ennuie arrivant à son comble.

« Je vous présente Mikaru, j’espère que vous lui ferez un accueil chaleureux, ses parents gèrent un grand cabinet d’avocat. »

Et ces mots, ces simples mots firent encore plus parler les filles. Dès que l’on parlait argent, les pimbêches se faisaient de plus en plus bruyantes avec leurs gloussements si stressant. Kei roula des yeux. Elles avaient fait la même chose à son arrivée, cependant il avait eu la bonne idée de les rejeter directement, expliquant qu’il ne voulait pas faire partit de leur petit clan de riche qui peut faire autant de bêtises qu’ils le souhaitent sans se faire arrêter par la police. Il détestait ces gens qui avaient le pouvoir sur les autres. Pourtant il en faisait partit. Mais depuis son plus jeune âge, il avait rejeté ce pouvoir qui ne lui semblait pas être dû.

Soupirant, il reprit son occupation favorite, dessiner. Le professeur quant à lui expliqua à Mikaru la place qu’il devait prendre, c’est-à-dire à l’opposer de Kei et le numéro de son casier. Les filles continuaient à glousser, se posant toutes les questions possibles et inimaginables. Le jeune homme ne disait rien, restant assis à sa place et écrivant le cours comme si de rien était.

« Kei, au tableau »

Kei se leva en silence et alla au tableau, réfléchissant à l’équation donnée. Il détestait ce genre d’exercice où les élèves corrigent ensuite vos erreurs. Il trouvait cela des plus humiliants. Fermant les yeux, il fit son calcule mental mais fut arrêté en pleins milieux, une étrange sensation l’habitant soudainement. Comme si on l’observait. Oui, toute la classe le regardait, mais…Ce regard qu’il ressentait n’était pas le même. Un frisson venait de parcourir son échine. Il se hâta de répondre et retourna à sa place. Heureusement pour lui… la réponse était bonne. Regardant autour de lui, il vit Mikaru le fixer toujours. Pourquoi le regardait-il ? Il n’aurait su dire pourquoi mais cela lui glaçait le sang, qu’il le laisse… Il se sentait mal à l’aise comme étant une proie faible sur le point de se faire abattre. Frissonnant, il continua à prendre le cours lorsque l’on toqua à la porte. Sa délivrance. C’était un des surveillants qui l’emmenaient chez le psychologue. Kei prit ses affaires et sortit immédiatement sans plus tarder. Ce qui le frappa, ce souffle qu’il sentit dans sa nuque alors qu’il n’y avait pourtant personne. Il n’avait pas peur… En fait si, il était effrayé mais ne voulait pas le montrer. Se hâtant, il entra précipitamment dans le bureau de Melle Nagisa, s’asseyant sur un fauteuil lorsqu’elle lui en donna l’autorisation.


« Quelque chose ne va pas Kei-kun ? »

Le jeune homme sembla réfléchir. Tout le monde pensait qu’il était fou, alors parler de cette peur soudaine n’allait certainement pas arranger les choses. Mais il fallait dire aussi qu’il s’agissait d’un médecin, c’était elle qui le conseillait lorsqu’il se posait des questions. Souvent, elle avait été là pour lui, lorsque ses parents se disputaient, ou bien qu’il avait un coup de cafard…C’était la seule personne avec qui il pouvait parler de cette mystérieuse guerre qui l’effrayait.

« Je ne sais pas. Une sensation étrange. Un nouveau est arrivé dans ma classe, son nom est Mikaru. Mais, il a un regard tellement vide, il est effrayant je dois dire. »

« C’est étrange de te voir dire cela Kei. Toi qui dit toujours qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Pourquoi n’essayes-tu pas de le connaître, peut-être que vous deviendriez amis. Tu es tellement seul. »

Kei ne pu s’empêcher de répliquer qu’il aimait la solitude, qu’elle empêchait de souffrir et que de toute façon, ce jeune homme ne lui inspirait pas confiance.

« La confiance est quelque chose qui s’acquière avec le temps, tu le sais aussi bien que moi. Regarde, au début, tu refusais de m’adresser la parole et aujourd’hui nous avons une conversation. Tu as un minimum confiance en moi pour ouvrir ton cœur lorsque nous sommes ensembles. »

Il fallait avouer qu’elle avait raison. Il ne pouvait juger sans connaître les gens et pourtant, la crainte était toujours présente. Se levant, il partit de chez elle une heure plus tard, se rendant tranquillement au cours de Sport. Aujourd’hui, c’était Basket Ball. Il trouvait cela drôle comme sport. Lorsqu’il pénétra dans les vestiaires, il tomba sur Mikaru, torse nu, se préparant pour le cours.

« Salut » murmura rapidement Kei, allant directement s’habiller, se sentant réellement gêné, percevant son regard sur lui, comme s’il le détaillait.

Il détestait cette impression, celle d’être un morceau de viande. D’autant plus lorsqu’il s’agissait d’un garçon. Il ne savait pas pourquoi mais le regard des hommes l’avait toujours effrayé. Parfois, il y a des choses qu’il ne faut pas chercher à comprendre, n’est-ce pas ?

« Salut, content de te connaître, je suis Mikaru »

Le jeune châtain venait de tendre sa main que Kei saisit pour la serrer avant de se reculer, mettant un débardeur puis du déodorant. Sans dire un mot de plus il se rendit au gymnase où les filles faisaient déjà leurs échauffements avec le professeur. Les garçons avaient quelqu’un d’autres pour s’occuper d’eux. Ils eurent le droit aux pompes, aux tours de terrains et toujours Kei sentit ce regard sur lui qui l’effrayait. Mikaru pourtant ne disait mot et c’était peut-être ce mutisme qui le rendait presque paranoïaque. Le match débuta, Mikaru était contre lui et ce duel lui donnait l’impression qu’il s’agissait du dernier qu’il pourrait tenter contre lui. Les deux jeunes hommes se donnèrent à fond, mais finalement, ce fut l’équipe du châtain qui remporta la victoire. Kei tomba au sol sur les fesses, essayant de reprendre doucement sa respiration. Il n’avait pas l’habitude de combats si acharnés pour une balle. Une main se tendit alors vers lui, il releva la tête et le vit. Un frisson… Il prit sa main et se releva, l’enlevant tout de suite après.

« Merci… »

« De rien. Tu n’es pas très endurant c’est dommage… l’endurance serre à beaucoup de choses tu sais »

Sur ces mots il repartit, après l’avoir observer de haut en bas comme une femme. Un frisson de colère et de peur.
Le blond le suivit jusque dans les vestiaires et observant son camarade.

« Arrête de me regarder comme ça »

« Comme quoi ? » Demanda-t-il sans se retourner.

« Je ne suis pas un bout de viande ou je ne sais pas quoi. Et regarde-moi quand je te parle Mikaru ! »

Un sourire, un brusque mouvement et une main qui se resserre doucement sur sa gorge pendant qu’un corps l’empêche totalement de bouger.

« Je te regarde de la façon dont je veux…tu m’appartiens…. Tu es à moi…. »

Une langue qui doucement lèche sa joue et lui donne des sueurs froides. Il tombe à genoux, le regardant partir, le souffle haletant, la peur se lisant dans ses yeux.

Fin.

Je suis désolée pour la description de Mikaru qui est euh.... sans commentaire XD !!
La suite je ne l'ai même pas commencé donc il faudra attendre les tites dames^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nioyoko
Akira
Garasu no umi
Akira

Féminin Nombre de messages : 422
Age : 30
Localisation : Quelque part entre ailleur et nul part~
Membre préféré : Mikaru...et Kei
Loisirs : écouté de la zik, ecrire des fanfics~
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 13:46

°_°

Je sais pas quoi dire la...

Euh...
Bon ben je dirais rien a par que je veux la suitee! ;______________;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aku-chama.livejournal.com
YakiChaN
Nouveau fan
YakiChaN

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 28
Localisation : Chateau de Versailles, enfin j'aimerais bien !
Membre préféré : Little vampire Mikaru-chan
Date d'inscription : 05/08/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 14:32

Oh my Gackt c'est trop bieeeeeeeeeennnnnnnnnnnnnn !!!!!!!!

J'adore la fin de ton chapitre 2 !! elle est "Waow O.O" !!

en gros, je veux la suite o(>.<)o !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yakichan.canalblog.com
Karasuma
connaissance des Dio
Karasuma

Féminin Nombre de messages : 228
Age : 30
Membre préféré : Denka
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 17:18

ptdr YakiChaN je connaissais pas cette expression xD "oh my Gackt" xDD

sinon pour en revenir a la fic bin je sais pas quoi dire comme Akira je prefere attendre la suite mais ca promet en tout cas^^

pauvre Kei quand meme il a pas du comprendre xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YakiChaN
Nouveau fan
YakiChaN

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 28
Localisation : Chateau de Versailles, enfin j'aimerais bien !
Membre préféré : Little vampire Mikaru-chan
Date d'inscription : 05/08/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 19:44

Elle ne vient pas de moi malheureusement XD !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yakichan.canalblog.com
Yôko
connaissance des Dio
Yôko

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 29
Localisation : près de Paris
Membre préféré : Mikaru-san
Loisirs : écrire, lire etc.
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 20:57

Je vous préviens d'or et déjà que cette fik sera de toute façon très euh.... étrange, du fait que mes personnes sont assez différents et que je donne l'image des personnages en fonction des PV, en tout cas pour certains ^^ !!!! Bref, je ne dis rien de plus et vous met la suite dès maintenant, j'écrirais le prochain chapitre ce soir ou demain !


Chapitre trois


Il était là, assis au sol sans bouger, tremblant comme jamais, ne comprenant pas ce qu’il venait de se passer quelques minutes auparavant. Pourquoi avait-il si peur ? Pourquoi lui avait-il fait ça ? Il ne comprenait plus rien et la peur ne semblait plus vouloir le quitter. Une larme, puis une seconde sombrèrent vers ses lèvres tremblantes. Avec vigueur il les essaya, touchant du bout des doigts sa joue gauche qu’il avait… touché de sa langue. Il ne savait même pas quel terme employé pour exprimer ce qu’il s’était passé. Et les mots prononcés qui lui avait glacé le sang.

« Tu es à moi…. »

Aucun être ne peut appartenir à quelqu’un d’autre. Fermant les yeux, il prit une lente inspiration avant de se lever, se rhabillant pour retourner en cours. Il allait certainement avoir des problèmes car celui faisait presque une demie-heure qu’il était ici alors qu’il était sensé se trouver dans sa salle de classe avec les autres élèves. Se hâtant, il s’excusa auprès de son professeur et s’assied à sa table, ouvrant directement son cahier et son livre afin de se plonger dans le cours magistral. Ne plus penser. Etre dans une salle de cours et travailler, ne plus sentir ce regard que l’on vous jette sans arrêt. Fermer les yeux quand tout est trop difficile. C’est ainsi que la journée se déroula. Kei ne vit pas le temps passer et ne s’en plaignit pas d’ailleurs. A peine la cloche avait-elle sonné qu’il prenait ses affaires et rentrait à la hâte, passant par le chemin le plus court, chose qu’il ne faisait jamais préférant prendre son temps pour rentrer. Mais aujourd’hui il avait peur, des frissons continuaient à la hanter alors que ce souffle semblait ne plus s’arrêter dans sa nuque… Puis cette scène tout à l’heure. Il n’avait pas rêvé, ce n’était pas possible. Mais comment en parler à quelqu’un sans qu’on le prenne à nouveau pour un fou ? Il ne pouvait rien dire se sentant pris au piège. Fermant les yeux, il prit à nouveau une inspiration et rentra chez lui, passant rapidement le bonjour à ses parents qui lui sourirent comme à leur habitude.

« Tu as passé une bonne journée Kei ? »

« Excellente mère. »

Un mensonge, comme d’habitude. Il leur mentait souvent pour ne pas les inquiéter. Pour lui, c’était un art, quelque chose qui réglait sa vie. La seule personne qui savait réellement ce qu’il ressentait était Melle Nagisa avec qui il avait de longue conversation. L’un des principes de sa thérapie était d’ailleurs d’arrêter de mentir. Mais que voulez-vous, une fois plongée dans un cercle vicieux tel que celui-ci, il est bien difficile d’en sortir.

Montant directement dans sa chambre, il prit des sous-vêtements et une tenue puis disparut dans sa salle de bain personnelle, allumant une série de bougie, restant là sans bouger dans l’eau brûlante du bain. Seule la lumière des quelques bougies éclairait la pièce et la berçait dans une douce pénombre. Ici, il oubliait ses problèmes, ses peurs, toutes ces choses qui l’inquiétaient….

Il ne vit pas l’ombre qui l’observait dans la pièce alors qu’il dormait paisiblement dans le bain…

~Il était assis par terre dans un noir total, essayant de percevoir des objets autour de lui mais rien, juste la crainte de ne pas savoir où l’on est, ce qu’il va nous arriver. Fermant les yeux, il se recroquevilla sur lui-même, priant tous les deux pour qu’on le sorte de là.

« ça ne sert à rien tu es à moi… »

Un nouveau tableau, il était allongé dans un lit en étoile, les poignets et les chevilles attachés, torse nu, des marques de coupures qui le faisait atrocement souffrir. Un gémissement de douleur lorsqu’une main appuie sur l’une d’elle.

« Ça t’apprendra… Il faut m’écouter Kei, c’est moi qui décide… Tu comprends ça ? »

Une main qui se pose sur son corps et lui arrache un hurlement de douleur, des yeux qui se ferment et une larme qui coule, suivit d’autres qui ne s’arrêtent jamais… ~


Gémissant de douleur, il ouvrit rapidement les yeux, ne comprenant pas ce qu’il s’était passé. Il savait qu’il s’agissait de Mikaru, il l’avait sentit. Une forte douleur envoyait comme des décharges dans tout son corps. Tremblant, il sortit finalement de l’eau et empoigna une serviette, le souffle haletant, les larmes coulant toujours de ses yeux. Il ne comprenait pas. C’est en se séchant qu’il vit une marque sur le côté droit de son bas ventre… Une sorte des symboles ressemblant étrangement à un pentacle. Un frisson lorsqu’il passa doucement ses doigts dessus. Sa chair était à vif, comme si cette chose avait été gravé avec un couteau. Etait-ce cela cette douleur qu’il avait ressentit ? Tant de choses étranges se déroulaient, il ne comprenait plus rien, il été effrayé comme jamais il ne l’avait été.

Entendant sa mère l’appeler, il s’habilla rapidement et descendit les escaliers pour aller manger en silence, la douleur toujours aussi présente. A la télé, les informations parlaient encore de meurtres étranges causés par cette guerre sans nom, cette drôle de guerre comme le nommait certaines personnes.

« Je me demande quand cela va cesser » murmura-t-il doucement.

« Tu sais Fils, les guerres dans ce genre à mon avis perdureront encore longtemps. »

« Si le gouvernement faisait l’effort de nous dire de quoi il s’agissait aussi ! » grogna-t-il en avalant un morceau de viande.

« Le gouvernement veut nous protéger alors ils ne nous disent rien, de toute façon, nous nous sommes en sécurité » s’exclama son père.

Kei se leva avec colère de sa chaise.

« C’est vrai pardon ! Nous sommes riches alors on est protégé pendant que des milliers de gens meurent dehors. Ils ont besoin d’argent, de nourriture, d’un toit sur la tête pour vivre mais Nous ont est protégé alors on s’en fout… Vous avez vraiment tous un esprit pitoyable…. »

« Monte immédiatement dans ta chambre !! »

« Je ne m’en ferais pas prier cher Père…. » Grogna-t-il avait de partir, mettant un coup dans la porte, manquant de la casser.

Il détestait cet esprit, il les détestait tous…

Fin du chapitre trois.


Certes, il nous vous aide pas vraiment plus XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nioyoko
YakiChaN
Nouveau fan
YakiChaN

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 28
Localisation : Chateau de Versailles, enfin j'aimerais bien !
Membre préféré : Little vampire Mikaru-chan
Date d'inscription : 05/08/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 21:51

C'est marrant, c'est toujours Mikaru le gros sadique XD !! Pauvre petit !!

Pressée de voir le chapitre 4 o(^w^)o.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yakichan.canalblog.com
Karasuma
connaissance des Dio
Karasuma

Féminin Nombre de messages : 228
Age : 30
Membre préféré : Denka
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 21:52

ahh mais c'est qui Mikaru? il me fait trop peur T_T pauvre Kei n'impeche j'aimerais vraiment pas etre a ca place

je veux trop la suite, j'aime trop et c'est trop pationnant^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptySam 11 Aoû - 23:30

Trop bien ce début de fic :D
Bizarre Mikaru quand même.. oO
Mais j'aime bien ^^
Vivement la suite >o<
Revenir en haut Aller en bas
Yôko
connaissance des Dio
Yôko

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 29
Localisation : près de Paris
Membre préféré : Mikaru-san
Loisirs : écrire, lire etc.
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyDim 12 Aoû - 20:47

Suite de ma fik !! ^^
Vais encore plus me faire tuer lalalilala !

Chapitre quatre



Lorsqu’il se réveilla le lendemain matin, ses parents étaient attablés, buvant tranquillement leurs cafés sans lui jeter un seul regard. Ne disant un mot, il s’assit, prit son petit déjeuné et s’en alla comme il était venu. Ses parents étaient des personnes très rancunières pour qui l’argent était le plus important des trésors. C’est pourquoi, il y avait souvent des disputes à la maison car Kei ne partageait absolument pas cet avis. Pour lui, l’argent était important oui, les gens pouvaient en avoir, mais il pouvait servir à aider ceux qui n’allaient pas bien, surtout en période de guerre. Soupirant, il passa sa main dans ses cheveux, marchant tranquillement pour se rendre au lycée. La douleur d’hier s’était un peu calmée mais il sentait toujours les picotements de cette coupure. Il ne savait pas qui lui avait fait ça, ni comment cette marque était apparue alors qu’il était dans son bain endormi. Mais une chose était sûre, le garçon de sa classe n’y était pas pour rien.

Un frisson le prit lorsqu’il pensa à son entre-vue hier. Il le haïssait. Il haïssait ce genre de personne et pourtant, il en avait incroyablement peur. Ne disant mot, il pénétra dans l’enceinte de l’établissement. Mais quelque chose n’allait pas. Quelque chose n’était pas normal. Les élèves étaient tous en cercle, observant un professeur qui parlait le moins fort possible comme si ses propres paroles l’effrayait. Dans l’incompréhension la plus totale, il s’avança et écouta attentivement les propos de l’homme qui semblait pleurer à chaudes larmes. Une vague de panique l’envahit. Que s’était-il passé ?

« Je suis désolé de vous l’annoncer mais M. Jyoku a été assassiné hier… Nous savons que cela à rapport avec la guerre… Voilà, tout. Je suis désolé, je…c’était un bon professeur que les élèves aimaient beaucoup, prions pour lui mes enfants, qu’il atteigne un monde meilleur… »

Un monde qui s’effondre, une larme qui coule lentement de ses yeux jusqu’à ses lèvres. Il ne comprend plus rien. Des pas dans le couloir lorsqu’il court dans l’aile du manoir où personne ne se trouve. Se recroqueviller dans un coin et ne plus bouger, juste pleurer et laisser la douleur ancrer sa marque dans son cœur.

« Bonjour jeune homme, je suis Joyku-sensei et toi ? »

« Moi c’est Kei … »

« Kei, j’ai lu ton dernier devoir. Il était très intéressant, on pourrait bien s’entendre tous les deux »

Ils se voyaient souvent et discutaient de tout de rien, de son cours d’histoire, d’autres fois de littérature, de la guerre aussi. Kei qui avait peur des hommes se sentait pourtant en sécurité avec celui-ci qui lui offrait son cœur. Bien qu’il aima les femmes, cet homme-ci, il aurait pu l’aimer comme un père, un amant.


Pleurer comme jamais, mettre son poing dans le mur et saigner. Se demander s’il avait souffert lorsque ses monstres l’avaient tué… Les genoux contre la poitrine, les mains sur la nuque. Il e bougeait plus. Le monde s’était arrêté. Plus rien n’avait réellement d’importance maintenant qu’on lui avait enlevé le plus important…

« Ne pense pas à lui, il était inutile… »

Kei leva le visage vers Mikaru, le regardant avec colère, il répondit d’un ton froid bien que les larmes brouillaient ses yeux :

« Comment peux-tu dire cela ! Tu ne l’as jamais connu !! Je t’interdis de dire quoique ce soir sur lui sinon je te jure que je te…. »

Un gémissement de douleur alors que son bas-ventre le faire horriblement souffrir à l’endroit de cette mystérieuse marque.

« Je te conseille de te calmer un peu, si tu continues à me menacer, tu continues à souffrir. C’est toi qui vois chaton… »

Son regard si froid, si perçant, et cette crainte qui se lisait dans les yeux de Kei, allongé au sol, recroqueviller sur lui-même temps la douleur était insupportable.

« Qui…es…-tu… ? »

Il s’approche lentement de lui et caresse sa joue, un sourire étrange aux lèvres.

« Je suis ton maître… ne t’en fait pas je m’occupe de toi chaton… n’ai pas peur… »

Ses yeux se ferment lorsqu’il sombre dans l’inconscience.

Il est dans cet endroit tout noir, recroquevillé sur lui-même, il ne bouge pas, il ne comprend pas. Mais Mikaru arrive, tirant sur une ficelle accrochée autour de son cou. Il tombe et se retrouve à ses pieds. Il n’entend pas ce qu’il dit, une caresse sur sa joue, un rapide baiser sur les lèvres comme pour le récompenser. Et une douleur insupportable dans le cou qui le réveil alors…

Kei se réveilla en sursaut, tremblant comme jamais, portant tout de suite sa main à son cou. Il n’y avait rien. Mais alors, pourquoi cette douleur. Fermant les yeux, il reprit tranquillement sa respiration.

« Ça va mieux ? »

Cette voix si familière et inquiétante qui lui adresse la parole. Un nouveau frisson qui le prend dans la colonne vertébrale.

« Tu t’es évanoui, je t’ai ramené chez moi »

Et une main qui caresse doucement sa joue. Kei était allongé sur le lit, torse nu, les draps remonter jusqu’au nombril.

« Ne t’en fait pas, je m’occupe de toi. »

La suite arrive dès que possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nioyoko
Akira
Garasu no umi
Akira

Féminin Nombre de messages : 422
Age : 30
Localisation : Quelque part entre ailleur et nul part~
Membre préféré : Mikaru...et Kei
Loisirs : écouté de la zik, ecrire des fanfics~
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyDim 12 Aoû - 20:52

J4adore mais je deteste xD

bref je veux la suite~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aku-chama.livejournal.com
Yôko
connaissance des Dio
Yôko

Féminin Nombre de messages : 225
Age : 29
Localisation : près de Paris
Membre préféré : Mikaru-san
Loisirs : écrire, lire etc.
Date d'inscription : 30/07/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyDim 12 Aoû - 20:53

Dès que possible tu le sais bien mdr
Non franchement j'aide absolument pas dans ce chapitre XD !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/nioyoko
YakiChaN
Nouveau fan
YakiChaN

Féminin Nombre de messages : 68
Age : 28
Localisation : Chateau de Versailles, enfin j'aimerais bien !
Membre préféré : Little vampire Mikaru-chan
Date d'inscription : 05/08/2007

L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] EmptyDim 12 Aoû - 21:12

"chaton" XDDDD !!! ça lui va bien en plus (pense a la photo de son blog où il aspire son chat XD) !

Rarement vu Mikaru aussi sadique ! T'y vas fort quand même !

Sinon j'adore toujours, et même de plus en plus \(^w^)/ !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yakichan.canalblog.com
Contenu sponsorisé




L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty
MessageSujet: Re: L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]   L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour est un sentiment proche de la haine[YAOI/EN COUR]
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» hotel proche du stade roi baudoin
» [ OS ] Pour l'amour d'une fille.
» Juste une envie ... Quel est votre tue l'amour?
» TOUS CES MESSAGES D AMOUR !!!
» [Recherche] CD croix "Je te rends ton amour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dio -distraught overlord- :: 
Divers
 :: FanFic
-
Sauter vers: